* * *
Welcome, Guest. Please login or register.
Did you miss your activation email?
January 22, 2018, 08:51:32 PM

Login with username, password and session length

Shoutbox

1 Guest, 0 Users

Author Topic: Paternet.net est mourant  (Read 3087 times)

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Posts: 29
    • Email
Paternet.net est mourant
« on: March 12, 2012, 04:58:08 PM »
Paternet.net est moribond, étranglé depuis toujours par la paresse, l'absentéisme et la paranoïa de son ouebmestre.
Les derniers messages de 2011 :
Vendredi 15 avril : http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?p=1043822
Mercredi 20 avril : http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?p=1043825
Mardi 26 avril : http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?p=1043827
Vendredi 10 juin : http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?p=1043828
Vendredi 10 juin : http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?p=1043829
Lundi 13 juin : http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?p=1043830
Jeudi 21 juillet : http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?p=1043831
Mardi 9 août : http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?p=1043832
Samedi 8 octobre : http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?t=899369
Dimanche 30 octobre : http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?t=899370
Et voilà c'est tout, c'est fini ! Et à chaque fois il s'agit de derniers, voire d'uniques messages du fil.

Lors de sa période active, voilà environ huit ans, c'était un lieu unique d'échange d'expériences concernant la faune des avocats, des JAF, et auxiliaires d'Injustice. Là on pouvait en apprendre sur les astuces des avocats pour s'entendre avec l'adversaire pour ne surtout pas défendre les intérêts du client, voire leurs relations de corruption des magistrats. Là on pouvait en apprendre sur le dressage des greffiers à servir d'auxiliaires commerciaux à l'Honorable Monopole d'avocats.

Les premiers mois où j'ai connu ce forum, le plus gros de l'information juridique provenait d'une étudiante en CAPA, dite " Géraldine". Elle manquait terriblement de sang-froid. Puis elle s'est retirée de l'affaire. Après, le site a toujours manqué d'expertise juridique : seuls les membres ordinaires, divorçants ordinaires, étaient en mesure de renseigner les plus neufs.

La fonction de direction s'est vite enfoncée en dessous de tout. Christophe Henry devenait de plus en plus paranoïaque, puis de plus en plus absentéiste, en plus de son incompétence technique. Paranoïaque, il a bloqué la fonction de correction des messages. Il s'absentait six mois sans donner de nouvelles, emportant toutes les clés avec lui. Il en est résulté des drames inadmissibles comme celui-ci :

http://jacques.lavau.perso.sfr.fr/mission_parricide/Accusation_mensongere_pedophilie.html

 Jusqu'à cette date là, nous faisions tourner le forum à trois ou quatre hommes, ne pouvant modérer que sans aucun pouvoir, juste par la sagesse de notre parole.

Mais à l'occasion du drame ci-dessus, j'ai fini par trouver par WHOIS l'adresse et le téléphone du dit ouebmestre, Christophe Henry, et l'alerter. Depuis cette date, il m'en veut à mort : je suis le témoin gênant de son absentéisme, de sa démission, de son incapacité à faire confiance et à déléguer ce qu'il ne sait pas faire.

Il a rendu de nombreux fils de discussion inintelligibles, dans sa rage de supprimer toute trace de mon existence. Il a rapidement créé le désert.

La fonction d'échanges qui était l'utilité du forum a simplement été détruite.

En un sens, cette destruction fait l'affaire des avocats qui détiennent en sous-main pratiquement toutes les associations de pères (qui leurs servent de rabatteurs insoupçonnables). On peut en effet s'interroger sur le choix d'un ouebmestre aussi nul que celui-là. Deux hypothèses à envisager :

   1. Le collectif Paternet ne disposait que de gens très médiocres et en très petit nombre, pratiquement tous affectés de graves défauts caractériels, alors celui-là ou un autre ?
   2. Les avocats marionnettistes ne tenaient nullement à ce qu'on choisisse un ouebmestre avisé, ils ont influencé pour qu'on affecte là le plus nul, qui coulerait le forum à coup sûr ?

A l'appui de la première hypothèse, la disparition du site DESPA, autrefois au nombre des fondateurs, et la nullité du site du collectif SOS-Divorce, dont la dernière mise à jour date du 16 mars 2002. Voilà des gens qui ont refusé d'apprendre.

http://www.sos-divorce.org/paternet/paternetindex.htm

http://www.sos-divorce.org/paternet/peterquoideneuf.htm

 Un bien triste et sombre naufrage.
« Last Edit: March 12, 2012, 05:05:41 PM by Jacques »

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Posts: 29
    • Email
Re : Paternet.net est mourant
« Reply #1 on: March 13, 2012, 02:56:32 AM »
Le dernier de mes messages que Christophe Henry n'ait pas détruit :
Jeu Déc 15, 2005 2:56 pm    Sujet du message: Trente-quatre ans de mariage, dont huit de procédure...
Quote
Trente-quatre ans de mariage, dont huit de procédure, soit vingt-sept ans de vie commune. Dix-sept ans de mission parricide assignée à ma fille aînée. Un dossier de trente centimètres de haut chez l'avocate.

En fait, le mobile de la répudiation reste secret, et mon épouse n'a jamais été capable de communiquer quoi que ce soit de cohérent.

La première vraie raison est avaricieuse : elle a calculé que j'aurais une retraite de misère, et qu'il fallait qu'elle se débarrasse de son mari pendant qu'elle était la seule à avoir fait ce calcul. Maintenant le fait est public : j'ai une retraite de misère.

La seconde raison, est qu'elle avait rencontré la femme de sa vie, sa professeure de chant particulière. Délire particulier à icelle : faire chanter Gazonbleu en soprano, alors qu'elle continue à parler en mezzo, seule voix qu'elle ait jamais eue. Fantasme de l'éternelle jeunesse, d'échapper à la vieillesse pour toujours.

La troisième raison est qu'elle avait une opportunité : « Chouette ! Il a des ennuis professionnels ! On peut en tirer parti contre lui ! ». Oui, ma voix étranglée et détimbrée de « hen-pecked husband » attirait le sadisme-sans-risque. Oui, nous avions au lycée professionnel de « Nagoumari » (traduire : Montélimar), un proviseur exceptionnellement corrompu, une ordure comme on en fait (heureusement) peu. Toutes les fois précédentes, il s'en était pris à des femmes. L'année 1994-1995, il enregistrait son premier échec : pour la première fois la professeure sur qui il concentrait son harcèlement n'a pas craqué, n'est pas partie en maison de repos. C'était une agrégée chevronnée, soutenue par son mari, ses enfants et sa famille. Alors elle s'est fait élire au conseil d'administration, et là, c'est elle qui a fait trembler Gonflebouffigues, à surveiller ses malversations.

La quatrième raison est qu'elle avait sous la main à « Nagoumari » (Traduire : Valence) une avocate pousse-au-crime, passionnée de haine anti-mâles, et assurée du parti-pris misandre de la JAFe. En conséquence, il devient inextricable de démêler par les dossiers écrits, quels délires sont ceux de l'avocate, et lesquels sont ceux de mon épouse. Dans une secte, les délires personnels interagissent, se montent les uns les autres. Or mon épouse est une femme secrète et dissimulatrice, qui ne s'exprime plus par écrit que via les mensonges de son avocate.

- La cinquième raison est permanente : mon épouse savait qu'elle pouvait compter sur la passion misandre et sur les dénis de réalité, des matriarques absolues qui composent ma famille d'origine. Elle y comptait même un peu trop, et s'est sentie odieusement trahie, lorsqu'elles ont eu un haut-le corps devant les calomnies délirantes de « Alie Boron ». Bin wi ! « Alie Boron » leur faisait concurrence dans la magistrature suprême, dans le privilège de trancher de tout sans s'être donné la peine d'apprendre ni de vérifier quoi que ce soit.

Fin janvier ou début février, je saurai enfin mon sort par le délibéré et le jugement. Enfin j'espère. Officiellement, la procédure n'a commencé que le 6 avril 1998, aussitôt qu'elle a fait main basse sur tous les véhicules du ménage. En réalité dès l'automne 1997, mon épouse fouillait fébrilement tous mes papiers et mon disque dur, à la recherche de ce qui pourrait la servir dans la procédure, y compris un brouillon de courrier de novembre 1970, à ma grand-mère, donc antérieur de treize mois au mariage. Tandis quelle détruisait non moins fébrilement toutes les contre-preuves qui auraient pu gêner son tissu de mensonges.

Puis commenceront les dix à vingt ans de procédure pour m'empêcher d'obtenir la liquidation de la communauté des biens, dont elle jouit seule depuis plus de huit ans. Il me reste quinze à vingt ans à vivre.

Le pire problème, c'est la pérennisation des dommages infligés à mes enfants, puis à mon petit-fils, comme instruments de la guerre anti-père, la mission parricide qui leur a été assignée.
Toute ma vie de père, je l'avais vécue sur le modèle de la maman poulpe : elle consacre le dernier mois de sa vie à couver ses oeufs dans un trou de rocher, puis disperser les bébés, et mourir, devoir accompli. J'avais faux, dans mon dévouement sans limites. L'homme n'est ni un poulpe ni un scarabée : il est engagé dans des solidarités intergénérationnelles. Quand on élève un enfant sur le modèle de « J'ai tout fait pour lui/elle. Il/elle ne me doit rien. », on vole l'enfant de son devoir de solidarité, de son devoir de rembourser ses dettes générationnelles. On le vole de ses dimensions humaines, le renvoyant à l'égoïsme d'un reptile, ou d'un insecte. L'expérience clinique prouve d'abondance que ce n'est pas un cadeau à leur faire.

Dès la naissance de mon fils, en 1978, et suite à des différents mineurs avec sa bru, Madame Mère avait fixé son programme de corruption des enfants : « Oh ! Mais vos enfants me vengeront ! Vos enfants me vengeront ! ». Toujours par narcissisme frénétique, c'est elle qui invectivait sa fille adolescente, et son fils jeune homme, l'année d'avant son divorce. Tous deux nous nous plaignions de l'invasion sonore par le jacassin interminable et vide ; réplique de Madame Mère : « Oh ! Mais vous êtes tous pareils ! Vous vous êtes donnés le mot ! Vous vous laissez dépersonnaliser par votre père ! ».
Tout pour le narcissisme et la vanité. Voilà l'exemple donné à mes enfants.

Trente-quatre ans de mariage. Trente-cinq ans de jalousie maladive, de vols, et de Reptilian Attitude. Combien d'années d'avarice au lit ? Les paranoïaques ne jouissent pas, sont incapables de faire l'amour correctement, trop obsédées de surveiller leurs frontières menacées par des ennemis imaginaires, trop obsédées de tenir une comptabilité serrée, d'être certaines de ne jamais rendre plus du cinquième des attentions reçues.

Dix-sept ans à manipuler nos enfants au service de sa guerre de psychotique à elle qu'elle a...

Bon anniversaire pour ces trente-quatre ans de mariage !

Bon débarras, peut-être, un jour, j'espère que ce soit avant mon décès.
J'espère revoir mes enfants et mon petit-fils un jour, avant mon décès.

Et merci à Bachi, qui en toute dernière minute, a donné un exemple de courage et d'honnêteté, qui souligne par contraste combien certains furent lâches et veules, complaisants envers la criminalité organisée.
_________________
Les morts ne témoignent pas...

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Posts: 29
    • Email
Re : Paternet.net est mourant
« Reply #2 on: March 14, 2012, 06:05:43 AM »
A l'appui de la seconde hypothèse, le précédent historique :
Pourquoi les boyards ont-ils choisi Michel Romanov pour faire tsar ?
"Parce que c'était le plus bête d'entre eux", assurent leurs descendants, dans un grand éclat de rire. Gros finauds, les boyards choisirent le plus limité, pour être certains qu'il ne les embêterait guère.

A l'appui de la première hypothèse, cette photo sur la page citée plus haut :


Avec la légende :
Quote
Michel  Thizon -Président de SOS PAPA et Christophe Henry Secrétaire Général du Mouvement Condition Masculine Soutien de l' Enfance se sont échangés leurs points de vues concernant les prochaines réformes du droit de la famille.
Oïa képhalè. Eg képhalon ?
Lien : http://fr.viadeo.com/fr/profile/christophe.henry1

Donc ils n'étaient vraiment pas très nombreux.
Et comme ils se sont montrés incapables de coopérer...

Une des associations a pompé tout l'air des autres.
« Last Edit: March 14, 2012, 06:22:32 AM by Jacques »

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Posts: 29
    • Email
Re : Paternet.net est mourant
« Reply #3 on: March 29, 2012, 04:54:25 AM »
Péripéties :
Depuis ce précédent message, le tenant-lieu-de-programmeur "trucempty" avait tenté de sauver l'honneur en ajoutant quatre messages. Mais ils ont disparu depuis.
La déprime généralisée ?
Ou les luttes de pouvoir sur un cadavre avancé ?

Quelle tristesse !
« Last Edit: April 08, 2012, 03:25:46 PM by Jacques »

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Posts: 29
    • Email
Re : Paternet.net est mourant
« Reply #4 on: September 05, 2013, 05:56:58 AM »
Si, un schizophrène mondialement connu dans la francophonie a placé encore deux messages en mars 2012 et deux messages en octobre 2012 sur Paternet :
http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?t=899371
"La nature de m?tamati?re et l'?galit? homme/femme"
http://www.paternet.net/salon/forum/viewtopic.php?t=89937
"La nature de métamatière et l'hommage rendu aux anciens"

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Posts: 29
    • Email
Re : Paternet.net est mourant
« Reply #5 on: March 04, 2014, 08:11:25 AM »
http://debats.aristeides.info/index.php?option=com_content&task=view&id=109&Itemid=58

La nature de leurs obsessions jalouses et paranoïaques a été bien illustrée par Morris et Goscinny :






L'obsession de "Nous sommes les seuls intellectuels autorisés ! Ailleurs, ce n'est pas légal !"

Jacques

  • Administrateur
  • Néophyte
  • *****
  • Posts: 29
    • Email
Paternet.net est mort !
« Reply #6 on: June 12, 2014, 02:47:08 PM »
Cette fois c'est bien fini, paternet.net n'existe plus du tout.

 

Recent

Members
Stats
  • Total Posts: 658
  • Total Topics: 308
  • Online Today: 13
  • Online Ever: 34
  • (September 24, 2017, 05:52:30 PM)
Users Online
Users: 0
Guests: 1
Total: 1